L’histoire de Nigel, le fou de Bassan amoureux et solitaire

Pendant cinq ans, Nigel a vécu seul, avec pour seule compagnie quatre-vingts statues de fous de Bassan en béton. À l’origine, ces imitations avaient été installées par des scientifiques pour tenter d’y attirer une vraie colonie de fous de Bassan.

Depuis le 1er février, des internautes pleurent la mort de Nigel, « le fou de Bassan solitaire ». Pendant cinq ans, Nigel a vécu seul, avec pour seule compagnie quatre-vingts statues de fous de Bassan en béton. À l’origine, ces imitations avaient été installées par des scientifiques sur l’île Mana, une réserve naturelle néo-zélandaise, pour tenter d’y attirer une vraie colonie de fous de Bassan.

Nigel a fini par s’enticher de l’une d’entre elles. Il lui a construit un nid, lui faisait sa toilette, et communiquait avec elle. Et si trois fous de Bassan en chair et en os ont bien fini par venir s’installer quelque temps sur l’île, Nigel, lui, a continué de préférer ses statues de béton.

© Le Monde - http://www.lemonde.fr/planete/video/2018/02/02/la-triste-histoire-de-nigel-le-fou-de-bassan-amoureux-et-solitaire_5251137_3244.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau