La pollution plastique est bien réelle !

Insidieuse elle menace directement la faune marine. Cette photo de Justin Hofman en est une triste illustration. [Ce cliché est l'un des finalistes de l'édition 2017 du concours Wildlife Photographer of the Year (WPY). Organisé par le Natural History Museum de Londres, ce concours photo qui en est à sa 53e édition, fait partie des plus vieux et des plus distingués au monde – note d’Océan vivant]

Hippocampe pygmee justin hofman wildlife photographer of the year 2017Dans les courants, cet hippocampe pygmée s’accroche avec sa queue à un coton-tige, symbole de la pollution des océans par le plastique. L’Américain Justin Hofman a pris cette photo près de l’île de Sumbawa, en Indonésie. (Photo : Justin Hofman / Wildlife Photographer of the Year)

La production mondiale de plastique s'élève à 78 millions de tonnes par an et ne fait qu'augmenter. À tel point que les océans devraient abriter plus de plastique que de poissons en 2050 !

Il devient vital de réduire notre dépendance à ce matériau nocif à bien des égards, à commencer par les objets à usage unique.

Changeons avant qu'il ne soit trop tard.

© Sea Shepherd France - https://www.facebook.com/SeaShepherdFrance/?hc_ref=ARSJudche3CJZEJM7aOIsvMHaJ58Fd1w7Kw919NDH5K5ZbvvD9vwW8e8_RqFegzKXO4&fref=nf

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau