Groenland : l’écosystème marin bouleversé par la fonte des glaces

Selon les scientifiques, la diffusion massive d’eau douce dans les couches supérieures réduirait notamment la production de phytoplancton, à la base de l’écosystème marin.

Vue sur le evighedsfjorden eternity fjord groenland

La fonte des glaciers du Groenland rendrait l'eau de mer moins salée. © Guenterguni / Getty Images

Les études se suivent, mais ne se ressemblent pas. Début octobre, les universités de Copenhague et du Colorado démontraient que la fonte des glaciers du Groenland augmentait la taille des deltas sur l’île nordique, entraînant des « pêches miraculeuses ».

Le 13 octobre, une autre étude, publiée dans la revue Nature et émanant de l’université danoise d’Aarhus, affirmait de son côté que si la fonte des glaces du Groenland faisait bien monter le niveau de la mer, elle augmentait aussi la teneur en eau douce dans les eaux côtières, pouvant ainsi influencer l’écosystème.

Les chercheurs savaient jusqu’à présent que la fonte des glaces faisait augmenter le niveau des océans et que cette fonte s’accélérait depuis les années 1980. Cependant, ils ignoraient l’impact de cet afflux d’eau douce sur la vie marine.

Entre 2003 et 2015, la quantité d’eau douce dans les eaux côtières groenlandaises, notamment dans les fjords, serait passée de l'équivalent de 1 à 4 mètres. Selon les scientifiques, la diffusion massive d’eau douce dans les couches supérieures réduirait notamment la production de phytoplancton, à la base de l’écosystème marin.

Si le phénomène s’accentuait, la population de poissons pourrait être impactée, selon l'étude. De quoi toucher sérieusement l’économie de l’île, puisque la pêche constitue 88 % de ses exportations.

© Le Marin (abonnés)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau