Un colorant pour repérer les microplastiques dans les océans

Toutes les études indiquent que seul 1 % du plastique disséminé dans les océans a été découvert. Une nouvelle méthode, dévoilée le 23 novembre par l’université de Warwick (Royaume-Uni), explique comment retrouver les 99 % restants.

Microplastics2 edited

La méthode présentée par l'université de Warwick permettrait d'identifier 99 % du plastique rejeté dans les océans. (Photo : DR)

Selon les chercheurs, cette méthode, à base de colorant fluorescent, peut détecter des microplastiques aussi fins qu’un cheveu humain.

«Avons-nous trouvé les 99 % de plastique manquant dans les océans ? De toute évidence, cette méthode doit être mise en œuvre dans les futures enquêtes scientifiques pour confirmer nos résultats préliminaires», a commenté Joseph Christie-Oleza, l’un des auteurs de la recherche.

La technique est simple. Le colorant se lie spécifiquement aux particules de plastique et les rend facilement visibles sous un microscope à fluorescence. Cela permet aux scientifiques de distinguer les microplastiques parmi d’autres matériaux naturels. Il est aisé, selon les auteurs, de les quantifier avec précision.

Les études des scientifiques ont par ailleurs confirmé que les microplastiques étaient principalement composés de polypropylène, un polymère commun utilisé dans les emballages et récipients alimentaires. De quoi remettre en cause les habitudes de consommation.

Kévin STORME © Le Marin (abonnés)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau