Greenwashing et pillage de l'océan

Mi-mars, un Crevettier "Certifié Pêche Durable" a été arrêté par les garde-côtes libériens, avec l’aide de Sea Shepherd, en flagrant délit de pêche illégale.

News 170321 fr 02 1000w

Le Star Shrimper XXV en train de pêcher dans les eaux libériennes. © Alejandre Gimeno/Sea Shepherd Global

Dans le cadre de l’«Opération Sola Stella»[1], le navire de pêche Star Shrimper XXV, qui battait pavillon nigérian, a été arraisonné dans les eaux du Liberia, un pays de l’Afrique de l’Ouest, par les garde-côtes libériens, assistés d’un équipage de Sea Shepherd ainsi que de défenseurs de l’environnement et conseillers maritimes israéliens.

Le navire pêchait activement sans détenir de permis de pêche libérien. Cette infraction, considérée comme la plus sérieuse d’après les réglementations libériennes en matière de pêche, peut être sanctionnée d’une amende allant jusqu’à un million de dollars américains (1 000 000 USD).

Le chalutier a été détecté par un radar alors qu’il entrait dans les eaux libériennes depuis les eaux ivoiriennes à une vitesse caractéristique d’une pêche active. Une équipe de garde-côtes libérienne s’est rapidement mobilisée à bord du Bob Barker de Sea Shepherd et s’est dirigée vers la localisation indiquée, où le navire a été surpris en pleine pêche, avec son matériel de chalutage à l’eau.

News 170321 fr 04 1000w fileminimizer

Les garde-côtes libériens sur la passerelle du Star Shrimper XXV. © Michael Rauch/Sea Shepherd Global

Le Star Shrimper XXV fait partie d’une flotte de navires de pêche appartenant à l’Atlantic Shrimpers Ltd, une entreprise autorisée par le Département d’État des États-Unis à exporter des crevettes aux États-Unis grâce aux mesures qu’elle s’est engagée à prendre pour réduire les prises accessoires, dont les tortues. La crevette est également exportée dans le monde entier par Primstar B.V., une compagnie néerlandaise.

La flotte est actuellement certifiée "Friend of The Sea" ("Ami des Océans") pour la pêche durable des crevettes géantes tigrées (www.primstar.com/fishing.php), bien que les directives imposent aux navires de respecter les obligations légales, parmi lesquelles figure l’obtention de permis de pêche valide (www.friendofthesea.org).

«Ce n’est pas sans ironie que, malgré la présence à bord du Star Shrimper XXV de matériel visant à limiter les prises accessoires comme le Dispositif d’Exclusion des Tortues (TED) (dont ils ne se servaient pas au moment de leur arrestation), le navire soit délibérément entré dans les eaux libériennes pour pêcher illégalement, sans permis.

Sans l’intervention des garde-côtes libériens et d’un équipage de Sea Shepherd, les crevettes illégalement pêchées par le Star Shrimper XXV auraient été vendues sur les marchés américains et européens sous le label "certifié pêche durable".

Sea Shepherd Global exhorte le Département d’État des États-Unis à reconsidérer sérieusement son accord d’importation avec Atlantic Shrimpers Limited », a déclaré Peter Hammarstedt, responsable de la campagne.

Depuis février 2017, avec sa campagne Opération Sola Stella, Sea Shepherd assiste le gouvernement libérien dans sa volonté d’empêcher la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) en mettant à sa disposition le Bob Barker, un patrouilleur civil se tenant au large des eaux libériennes, sous la direction du Ministère libérien de la Défense.

Les patrouilles ont permis, jusqu’à présent, d’arrêter quatre navires coupables de pêche INN. Les pays en voie de développement sont particulièrement vulnérables à cette pêche illégale, qui représente jusqu’à 40 % du poisson capturé dans les eaux de l’Afrique de l’Ouest.

«Depuis le début de la coopération entre le Ministère libérien de la Défense et Sea Shepherd, j’ai toujours assuré que le temps de la pêche illégale est dorénavant terminé. Avec l’arrestation de quatre navires de pêche INN en si peu de temps, les garde-côtes libériens appliquent la tolérance zéro face à la pêche illégale, afin de reprendre nos océans aux braconniers qui pénètrent nos eaux depuis trop longtemps», a affirmé le ministre Brownie Samukai, ministre de la Défense du Liberia.

En 2016, Sea Shepherd s'est associé au gouvernement du Gabon pour l'Opération Albacore, ce qui a permis plus de quarante inspections de navires de pêche et l'arrestation de trois chalutiers congolais et d’un palangrier espagnol opérant illégalement.

L'Opération Sola Stella s’inscrit dans la continuité de l’engagement de Sea Shepherd à travailler aux côtés de gouvernements pour mettre un terme à la pêche illégale.

© Sea Shepherd France - http://www.seashepherd.fr/news-and-media/news-20170321-fr-01.html

[1] - Opération Sola Stella : éradiquer la pêche illégale - http://www.seashepherd.fr/news-and-media/news-20170227-fr-01.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau