Période de reproduction du Bar : les captures ont doublé à La Cotinière (Ile d’Oléron)

La production de bar dans le port de l’île d’Oléron a doublé depuis le début de l'année en comparaison avec 2016. On est bien loin de la raréfaction des ressources ressentie par les ligneurs bretons. L’OP (organisation de producteurs) de La Cotinière estime «alarmiste et démagogique» l’alerte lancée par l’association des ligneurs de la pointe de Bretagne, et y répond par «des chiffres parlant d’eux-mêmes».

Lf la cotiniere 0916 black white fesseau bar pal

Pêche du bar à la ligne (palangre) à bord du «Black and White» de La Cotinière. (Photo : Lionel Flageul)

Débarquements de bar à La Cotinière du 1er janvier au 24 février 2016 : 12,3 tonnes au chalut, 11 tonnes au filet et 22,1 tonnes à la ligne, soit 45,4 tonnes au total. Et du 1er janvier au 24 février 2017 : 30,7 tonnes au chalut, 7,6 tonnes au filet et 52,2 tonnes à la ligne, soit 90,5 tonnes au total. Les captures de bars au chalut sont «à 90 % réalisées au chalut de fond, précise Éric Renaud, directeur de l’OP. Sans commentaire !»

Les ligneurs bretons constataient des captures en fortes baisses en 2016, «tant en Manche que dans le golfe de Gascogne», mais comme nous le précisions, les pêcheurs plus au sud dans le golfe de Gascogne constatent au contraire une hausse des ressources. Ces chiffres l’attestent.

Les ligneurs bretons ont par ailleurs écrit à la grande distribution pour lui demander de cesser de vendre du bar sauvage en période hivernale.

© Le Marin (abonnés) - http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/peche/27856-bar-les-captures-ont-double-la-cotiniere?_=1488278397670

Quand il n’y aura plus rien à pêcher, nous saurons à qui la faute. Ces mêmes pêcheurs hurleront au scandale et réclameront des mesures et des aides au gouvernement et à l’Europe !!! Mais d’ici là, les ligneurs breton seront morts.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau