En Nouvelle-Calédonie, les braconniers partent à l'assaut des concombres de mer (holothuries).

Depuis plusieurs mois, des braconniers vietnamiens pêchent illégalement au large de la Nouvelle-Calédonie pour récupérer des holothuries : des concombres de mer très appréciés dans les pays asiatiques.

Cover r4x3w1000 58c170af32bbf 000 mg8lqLes braconniers vietnamiens utilisent des embarcations bleues pour venir jusqu'en Nouvelle-Calédonie, d'où leur surnom de blue boats. © Handout / New Caledonia High Commission / AFP

Un nouveau met de choix a fait son arrivée dans les assiettes des riches asiatiques : les concombres de mer calédoniens. Il s'agit d'animaux marins, de la classe des holothuries.

S'ils vivent toujours en nombre dans les eaux proches de la Nouvelle-Calédonie, ils ont été victimes de la surpêche ailleurs. Pour cette raison, ces holothuries suscitent l'appétit des pêcheurs vietnamiens qui viennent depuis 2016 les braconner.

"C'est un phénomène que nous observons depuis environ neuf mois. 70 bateaux ont été identifiés, 55 verbalisés et 5 ont été arraisonnés", a déclaré à l'AFP Jean-Louis Fournier, commandant de la zone maritime en Nouvelle-Calédonie. Des membres d'équipages attrapés ont déjà été jugés. Ainsi, cinq capitaines vietnamiens purgent actuellement des peines de 8 à 10 mois de prison et une trentaine de matelots ont été renvoyés au Vietnam. Depuis le début des opérations de surveillance, déjà plusieurs tonnes d'holothuries ont été saisies.

Les blue boats : le cauchemar des pêcheurs néo-calédoniens

Surnommés les blue boats en raison de leur coque bleue, les bateaux-pirate à la recherche des holothuries font trois à quatre semaines de mer dans des conditions spartiates depuis les côtes vietnamiennes pour venir pêcher illégalement, généralement dans le nord de la vaste zone économique exclusive (ZEE) de l'archipel français dont la surface avoisine 1,3 million de kilomètres carrés.

"À bord, ces pêcheurs n'ont pas de papiers, pas d'argent, pas de carte mais ils sont très déterminés. Ils pêchent au narguilé (ndlr : méthode de pêche dangereuse qui consiste à plonger avec un mince tube d'air relié au bateau) entre 10 à 40 mètres", explique le commandant Fournier, qui évoque "des flottilles bien organisées" qui inquiètent les pêcheurs locaux.

Outre le préjudice lié aux "pillages", certains affirment avoir été agressés par des braconniers vietnamiens. Sous l'égide du Secrétariat général de la mer, une réunion consacrée à cette pêche illicite dans les eaux calédoniennes est programmée mi-mars 2017 à Paris en vue de la mise sur pied d'un plan interministériel.

Des vertus supposées médicinales voire aphrodisiaques

Semblables à des gros boudins noirs ou marrons, les holothuries, ou bêches de mer, ont vu leur prix s'envoler au cours des dernières années dans les pays asiatiques. "Tous les petits pays insulaires du Pacifique et les pays asiatiques ont épuisé leurs ressources.

Aujourd'hui, les prix peuvent grimper jusqu'à 1.000 ou 2.000 euros le kilo", explique Pascal Dumas, chercheur à l'IRD (Institut de Recherche pour le Développement) de Nouméa.

Holoturie en vente supermarche asie fit 640x360Holothuries dans un magasin d’alimentation en Asie. Un kilo d’holothuries pêché donne un peu moins de 100 grammes de produit sec. Environ 20.000 tonnes de produits séchés sont destinées chaque année aux consommateurs chinois. © La Tribune de Diego (Madagascar)

Une fois pêchés, ces animaux de la même famille que les étoiles de mer et dont il existe une centaine d'espèces, sont vidés, bouillis puis séchés. Ensuite, ils sont consommés en ragoût ou en soupe essentiellement par les Chinois qui prêtent à ses animaux marins des vertus médicinales voire aphrodisiaques, tout comme les cornes de rhinocéros. 

La Nouvelle-Calédonie met en place une pêche durable

Sur la côte ouest de la province Nord de Nouvelle-Calédonie, Pascal Dumas a contribué à l'élaboration d'une aire de gestion durable de pêche aux holothuries. Car à ce jour, l'archipel exporte environ 50 tonnes annuelles de produit séché en Asie et entend développer cette filière au fort potentiel pour diversifier son économie.

Mais pour veiller à ne pas dilapider la ressource, une réglementation pour huit espèces sur la taille minimum des animaux autorisés à la pêche, des permis de collecte et une surveillance des stocks ont été mis en place.

La province Sud a de son côté investi dans une unité aquacole, qui a fourni 550.000 juvéniles en 2016 à des fermes produisant également des crevettes. La première récolte aura lieu en avril 2017. Des juvéniles ont également permis d'ensemencer une baie à l'extrême Nord.

© AFP / 2017 – Sciences et Avenir - https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/animaux-marins/holothuries-les-concombres-de-mer-sont-peches-illegalement-au-large-de-la-nouvelle-caledonie_111154#xtor=EPR-2-[SEADerMin]-20170310

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau