Les moules s'adaptent mieux que prévu à l'acidification des océans

Le devenir des animaux océaniques à coquille inquiète les scientifiques, car nos émissions de CO2 acidifient l'eau de mer, qui commence alors à dissoudre le calcaire de leur enveloppe protectrice. Mais en s'adaptant, certaines espèces pourraient éviter le pire, comme vient de le rappeler une équipe allemande qui s'est penchée sur le cas de la moule commune.

Les moules s adaptent mieux que prevu a l acidification des oceans width1024

Les moules parviennent à contrer les effets de l'acidification des océans en épaississant leurs coquilles. © A.Trepte/wikimedia/CC BY-SA 2.5

Ces chercheurs ont d'abord comparé de banales larves de Mytilus edulis issues de la Mer du Nord à celles que l'on trouve dans une zone de la Baltique qui est naturellement bien plus acide (0,4 sur l'échelle de pH).

En plaçant en aquarium ces larves dans des conditions d'acidité «élevées mais réalistes» simulant l'océan de 2100, les chercheurs ont constaté que les larves issues de la Baltique avaient un taux de survie supérieur à celui des populations de Mer du Nord. Preuve qu'une adaptation naturelle efficace avait déjà eu lieu.

Sans doute que trois générations ne suffisent pas

Les chercheurs ont ensuite, sur trois générations, croisé les sujets tolérant le mieux l'acidité pour tenter d'améliorer encore le taux de survie des moules. «Nous avons obtenu des signes d'adaptation manifestes, comme une coquille plus épaisse - mais nous n'avons pas réussi à améliorer le taux de survie, indique Jorn Thomsen, du Helmholtz Centre for Ocean Research, à Kiel (Allemagne). Sans doute que trois générations ne suffisent pas à obtenir une adaptation mesurable».

Des résultats encourageants donc, mais qui montrent bien que l'évolution des espèces reste l'une des principales boites noires de notre avenir climatique.

Yves Sciama - © Sciences et vie - https://www.science-et-vie.com/article/les-moules-s-adaptent-mieux-que-prevu-a-l-acidification-des-oceans-8440

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau