Des fleurs sous-marines ont aussi leurs "abeilles" pollinisatrices

Le pollen sous-marin n'est pas uniquement dispersé par l'eau comme on le pensait jusqu'à présent. Des chercheurs de l'Université nationale du Mexique viennent de montrer que certains crustacés - les amphipodes - et de petits vers aquatiques - les polychètes - participaient au transfert des grains depuis les fleurs mâles vers les fleurs femelles.

Des grains de pollen trouves sur des larves d animaux

Des grains de pollen trouvés sur des larves d’animaux marins confirment que des pollinisateurs s’activent aussi sous la mer. © ICMYL

Ils ont étudié pour ce faire plusieurs aquariums contenant des Thalassia testudinum, aussi appelés " herbes à tortue ". Ils se sont alors aperçus, en l'absence de courant, que la présence des invertébrés s'accompagnait d'une accumulation de grains de pollen en grand nombre sur les stigmates… tandis qu'aucune fécondation n'avait lieu si les animaux avaient été retirés.

Les invertébrés utilisent une locomotion semi-active, c'est-à-dire qu'ils se laissent porter par les courants tout en parvenant à se diriger. Leur fréquentation des herbiers permet donc une forte dispersion des grains de pollen, ces derniers s'accrochant à leurs " transporteurs ". De quoi assurer une bonne reproduction en l'absence de mouvements de l'eau, et étendre la zone de pollinisation aquatique, expliquent les chercheurs.

Ce type de reproduction permet également aux populations de fleurs marines de renouveler leur flux génétique et de recoloniser un milieu après de fortes perturbations.

Cet article est extrait du Hors-Série de Sciences et Avenir consacré à la vie secrète des plantes.

© Sciences et Avenir - https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/incroyable-des-fleurs-sous-marines-ont-aussi-leurs-abeilles-pollinisatrices_111847#xtor=EPR-1-[SEAActu17h]-20170508

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau