Un baleinier japonais pris sur le fait en Antarctique

Le jeu du chat et de la souris a repris entre Sea Shepherd et les baleiniers japonais. L’ONG vouée à la protection des écosystèmes marins a pris sur le fait un bateau-usine nippon qui venait de tuer une baleine dans la partie australienne de l’Antarctique, bien que la chasse y soit interdite.

C2n3ojuwiaeht9v fileminimizer

© Glenn Lockitch - Sea Shepherd

L’association a réussi à prendre des photos d’une baleine morte sur le pont du bateau, précisant qu’en les voyant arriver, l’équipage s’était empressé de déployer une bâche pour couvrir la baleine et les harpons.

15941089 1193766757345470 1844376508433421789 n

© Glenn Lockitch - Sea Shepherd

«Cela montre bien qu’ils savent que ce qu’ils font est interdit», a précisé un responsable de l’association, Wyanda Lublink, dans un communiqué. Le navire se trouvait alors dans le Australian whale sanctuary, région des eaux australiennes où toute chasse à la baleine est interdite.

«Pêche à visées scientifiques»

Un moratoire international en vigueur depuis 1986 interdit la chasse à la baleine. Les Japonais, qui ont signé le moratoire, ont constamment tenté de le contourner sous prétexte d’une pêche à visées scientifiques - laquelle est officiellement autorisée.

En 2014, la Cour internationale de Justice a ordonné à Tokyo de cesser ses chasses à la baleine dans l’Antarctique, estimant que les permis délivrés par le gouvernement japonais aux baleiniers n’étaient «pas à visées scientifiques». À la suite de cette décision, le Japon avait annulé la campagne de pêche de 2014-2015, mais a repris cette année en ayant diminué des deux tiers le nombre d’autorisations, et affirmant que cette fois la chasse est vraiment scientifique.

15941212 1193766830678796 3075244578697312373 n

© Glenn Lockitch - Sea Shepherd

En fait, le Japon dit faire des recherches pour prouver que le nombre de baleines a suffisamment augmenté pour permettre une reprise de la chasse commerciale. Mais il est connu que la viande des baleines ainsi pêchées termine sur les meilleures tables japonaises. Personne n’a pu être joint à l’Agence japonaise de la Pêche pour un commentaire.

© AFP / 2017

Communiqué Sea Shepherd sur Facebook :

FLASHINFO : NOUS AVONS TROUVE LE NISHIN MARU en plein sanctuaire antarctique !!

Nous avons enfin trouvé le navire usine de la flotte baleinière, cet abattoir flottant de 8000 tonnes qui faisait tout pour nous échapper depuis 1 mois.

Quand notre hélicoptère l'a localisé, il venait de hisser à son bord une baleine tuée par l’harponneur Yushin Maru. Les baleiniers se sont alors empressés de couvrir le harpon et le corps de la baleine... Ils se savent en violation de la Cour Internationale de Justice et du Traité de l'Antarctique.

Notre hélicoptère a relayé la localisation du Nishin Maru à notre navire Steve Irwin qui fait actuellement route vers le navire usine.

LE SANG NE COULERA PLUS AUJOURD’HUI. Nous aurons réussi à trouver ce navire mortuaire sans l'aide des gouvernements et des Marines mais avec et grâce à ceux qui croient en nous et qui nous soutiennent.

Grâce à la ténacité de nos équipages et à la générosité de nos donateurs, nous pouvons tenir tête à cette flotte de braconniers envoyée par l'une des plus puissantes nations du monde. Et nous pouvons le faire malgré l'abandon complet des politiques pour qui les relations commerciales avec le Japon passent bien avant les baleines.

AIDEZ-NOUS À RESTER sur place jusqu'en Mars en soutenant la mission sur : http://nemesis.seashepherd.info/   

MERCI

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau