Vidéo. La guerre des “pom-pom crabes“

Petits crabes de moins de 2 cm, les lybia ont une curieuse habitude : arborer au bout de chacune de leurs pinces une anémone de mer. Quand il n'a plus d'anémone à arborer, il se bat avec un congénère pour lui chiper les siennes. Un comportement analysé par une équipe israélienne.

Cover r4x3w1000 589c92024bbb2 lybiacrab anemonesCrabe lybia arborant deux anémones au bout de ses pinces. © Yisrael Schnytzer

Une dizaine d’espèces vivent dans les océans Indien et Pacifique. Baptisés pour cette raison “crabes boxeur“ ou “pom-pom crabes“ en référence aux “pom-pom girls“, ces jeunes filles munies de pompons qui encouragent les sportifs, ils ont fait l’objet d’une étude par des chercheurs israéliens (Université Bar-Ilan, Ramat-Gan).

Ce crabe maîtrise aussi l’art de cloner ses pompons

Ces derniers y décrivent comment il arrive aux crabes de se battre entre eux pour acquérir l’anémone d’un congénère dès qu’il leur en manque. Mais le plus extraordinaire est à venir car le “pom-pom crabe“ est passé maître dans l’art de cloner ses pompons.

En effet, comme l’ont montré les chercheurs israéliens, quand un lybia n’a plus qu’une anémone, il la scinde en deux générant ainsi deux clones génétiquement identiques. Selon les chercheurs, c’est la première fois qu’on démontre qu’un animal induit la reproduction asexuée d’un autre animal, jouant ainsi un rôle sur sa diversité génétique.

Reste une question essentielle : à quoi peuvent donc bien leur servir ces pompons ? On pourrait ainsi avancer l’hypothèse d’un caractère sexuel secondaire comme l’est la queue du paon. Mais Yisrael Schnytzer, coauteur de l’étude, n’y croit pas. Pour une simple raison nous dit-il : “Les crabes arborant les plus grosses anémones sont des femelles portant des œufs et qui doivent les protéger.

Ce qui indique que ces anémones serviraient avant tout d'armes aux crabes grâce à leurs cellules urticantes. Un autre avantage évident concerne la nourriture puisque nous avons démontré dans un article précédent que toute la nourriture collectée par les anémones est volée par les crabes."

Quand les crabes en pincent pour les anemones

Hervé Ratel – ©Sciences et Avenir - https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/la-guerre-des-pom-pom-crabes_110470#xtor=EPR-1-[SEAActu17h]-20170211

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau