Inquiétante surmortalité des coquillages en rade de Brest

Les pêcheurs de coquillages sont «en grandes difficultés» en raison de l’importante mortalité des huîtres plates et des pétoncles noirs en rade de Brest, un «constat inquiétant et inédit», a alerté le comité départemental des pêches du Finistère.

Sur rade 2

Déjà éprouvés par les conséquences de la toxine ASP sur la pêche à la coquille Saint-Jacques, de nombreux pêcheurs se sont reportés sur la praire, le pétoncle noir et l’huître plate, aujourd’hui victimes de surmortalité. ©Lucie Lautrédou

Le comité pointe une «baisse de plus de 80 % des productions de pétoncles noirs entre la fin de campagne 2016-2017 et le début de la campagne 2017-2018. […] Et un constat identique sur les huîtres plates».

Dans une lettre adressée au ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, les pêcheurs souhaitent «connaître la cause de ces problèmes environnementaux […] et demandent que des études scientifiques soient menées». Ils réclament en outre qu’une «aide d’urgence soit déployée afin de soutenir [leurs] entreprises».

Face à la récurrence des épisodes d’ASP, la flottille de coquilliers, des navires de moins de 11 mètres, a déjà été mise à mal. Le nombre d’unités est passé de 70 en 2013 à 38 en 2017, et de nombreux professionnels se sont reportés sur la praire, le pétoncle noir et l’huître plate.

Lucie LAUTRÉDOU - © Le Marin - http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/peche/30200-inquietante-surmortalite-des-coquillages-en-rade-de-brest

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau