Pêche au bar : les ligneurs et les bolincheurs de la Scapêche (Intermarché)

L’association des ligneurs de la pointe de Bretagne s'inquiète une nouvelle fois, dans un communiqué diffusé le jeudi 29 septembre, des captures de bar de certains bolincheurs en baie d'Audierne. Les ligneurs accusent en particulier certaines unités de la Scapêche.

Lf bolincheur scapeche mirentxu 7

Le «Mirentxu» de la Scapêche est accusé par les ligneurs d'être «un des bateaux les plus assidus sur le bar». (Photo Lionel Flageul).

Dans ce communiqué, les ligneurs s’inquiètent «des pêches de bar record réalisées (ces dernières semaines) par les bolincheurs cornouaillais opérant à la senne tournante», alors même que «le stock de bar est évalué à un niveau critique» et qu’ils accusent cette année une baisse de la production pouvant aller jusqu’à 50 %.

Seules les pêches accidentelles de bars à la bolinche sont admises par la réglementation. Leur plafond de captures autorisées est de 3 tonnes par semaine par navire (10 tonnes par an) et le total des captures de l’ensemble de la flottille (27 bolincheurs) ne doit pas dépasser 72 tonnes.

«Mais lorsque certains bateaux enchaînent ces captures accidentelles de manière récurrente, à chaque fois dans le même secteur de la baie d’Audierne réputée pour sa richesse en bars, on se dit que ces navires jouent vraiment d’une curieuse malchance !», ironise l’association.

Elle cite en particulier le Mirentxu, un bateau que la Scapêche (Intermarché) détient en copropriété et qui serait «un des bateaux les plus assidus sur cette pêcherie». Les ligneurs soulignent le décalage entre le discours vertueux «véhiculé par l’enseigne sur une pêche durable et responsable et (des) pratiques de pêche dénuées de toute conscience éthique».

Aucun responsable de l’armement Scapêche n’a pu être joint.

© Le Marin (abonnés) - http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/peche/26481-peche-au-bar-les-ligneurs-sen-prennent-de-nouveau-aux-bolincheurs?_=1475224008388

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau