La radioactivité pour étudier les tortues

Les scientifiques ont toujours eu du mal à connaître les caractéristiques de la reproduction des tortues imbriquées, en danger critique d’extinction : dans les récifs coralliens d’Hawaii, il ne reste qu’une centaine de mâles adultes.

1280px eretmochelys imbricata 01Tortue imbriquée © B.navez – Wikipedia

Mais l’écologue marin Kyle Van Houtan a réalisé que les déchets des essais nucléaires menés dans le Pacifique (et le corail qui les avait absorbés) pouvaient fournir des indices essentiels. Les coraux se couvrant chaque année d’une couche supplémentaire (comme les anneaux de croissance des arbres), ils peuvent faire office de calendrier.

En mesurant le radiocarbone dans le corail et en le comparant au taux présent dans la carapace des tortues imbriquées, Van Houtan a pu déterminer l’année de naissance de chaque individu (une première), son rythme de croissance et l’âge de sa maturité sexuelle.

D’après ses conclusions, les tortues imbriquées d’Hawaii commencent à se reproduire à un âge médian de 28,6 ans. Elles seraient devenues herbivores récemment, en raison d’un déclin de leurs ressources alimentaires, ce qui serait le signe d’un changement environnemental de mauvais augure.

Nina Strochlic - © National Geographic - http://www.nationalgeographic.fr/30604-la-radioactivite-pour-etudier-les-tortues/

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau