Les gardes-côtes argentins coulent un navire de pêche chinois

Les gardes-côtes argentins ont coulé un navire chinois qui pêchait illégalement dans leurs eaux, et refusait d’obtempérer, au large de la Patagonie.

Le lu yan yuan yu 010

Le Lu Yan Yuan Yu 010 «a été détecté alors qu’il pêchait illégalement», le lundi 14 mars, expliquent les autorités d’Argentine, citées par les agences AFP et Reuters. Une course-poursuite s’est ensuivie, les Argentins prenant en chasse le navire chinois tout en tirant des coups de semonce et en tentant d’établir le contact radio avec l’équipage. «Le navire en infraction a tenté d’entrer en collision avec les gardes-côtes de la préfecture navale. L’ordre de tir a été donné, causant des avaries.»

Il n’apparaît pas clairement, selon le récit des Argentins, si le bateau a été coulé lundi ou mardi. L’équipage a abandonné le navire s’enfonçant dans l’eau. Ses 32 marins ont été secourus, selon les autorités chinoises : quatre (dont le capitaine) par les gardes-côtes, les autres par des navires chinois alentour. Le capitaine devait être livré à la justice et entendu par un magistrat. Le gouvernement chinois a exigé une explication.

La vidéo postée sur le site internet des gardes-côtes montre le navire chinois pris en chasse. Il ne s’agit pas d’un chalutier, comme cela a été indiqué par des médias, mais visiblement plutôt d’un navire équipé pour la pêche du calmar (il comporte de nombreux vire-lignes sur les côtés). C’est la base navale de la ville de Puerto Madryn (à 1 300 km au sud de Buenos Aires, près de la zone touristique de la péninsule de Valdès), qui a découvert la présence du bâtiment chinois.

La semaine dernière déjà, au large de cette péninsule, les autorités navales argentines avaient tiré sur un navire pêchant illégalement dans leurs eaux. Et en février, ils avaient tiré sur un navire chinois qui pêchait des calmars pour qu’il quitte les eaux nationales. La pêche illégale semble fréquente en Atlantique sud, notamment du fait de navires chinois et russes.

© Le Marin

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau