Les "dommages collatéraux" de la surpêche

L'année dernière, plus de 3000 otaries décharnées se sont échouées sur les plages californiennes, soit plus que les cinq années précédentes combinées. Les scientifiques attribuent cette hécatombe sans précédent au déclin des populations de sardines et d'anchois, source de nourriture essentielle pour les otaries.

Sealionstarving

© NOAA Fisheries West Coast/Flickr

Otaries mais aussi dauphins, orques et prédateurs marins en général ont de plus en plus de mal à trouver de quoi se nourrir, notre appétit gargantuesque pour la vie marine ne faisant que croître alors même que les pêcheries s'effondrent ou peinent à se maintenir.

Sealionchart2© NOAA

© Sea Shepherd France - sources NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) - https://ecowatch.com/2016/03/02/sea-lion-pups-starving/

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau