Comment lutter contre la pollution plastique en mer ?

L’expédition 7e continent menée par le navigateur Patrick Deixonne a débuté cette semaine une campagne pédagogique à Boulogne-sur-Mer, au centre national de la mer Nausicaà pour témoigner de ce qu'elle a vu au beau milieu de la mer.

Fotolia 62342212 subscription monthly m

© Fotolia

Cette expédition part chaque été depuis 2013 en quête de ces déchets plastiques qui se concentrent au milieu de nos océans dans ce que l'on appelle les gyres, sorte de vortex où les courants se rejoignent. Pour l’équipe de Patrick Deixonne, la première solution pour lutter contre cette pollution plastique est d'éviter de jeter nos déchets n'importe où.

Même si vous jeter un emballage en pleine rue à Paris, le vent, la pluie, le pousseront jusque dans la Seine et il voyagera très bien jusqu'à la mer. Même s'il est déchiqueté en tous petits morceaux, le plastique ne disparaitra pas définitivement et il finira dans cette soupe visqueuse. L'équipe souhaite aussi lancer des campagnes avec des actions de ramassage des déchets, que ce soit le long de nos plages, mais aussi de nos cours d'eau.

D’autres envisagent d'aller chercher ces déchets en mer

L’idée vient d'un jeune néerlandais de 21 ans : Boyan Slat. Il envisage de faire une barrière de récupération des déchets, en déployant en pleine mer d'immenses barrages flottants où les déchets iraient se coller, puis grâce à des catalyseurs le plastique serait récupéré.

Beaucoup de scientifiques doutent de son idée et se demandent déjà quel impact elle aura sur la faune marine. Le plancton sera aussi avalé par ses catalyseurs. Ce système permettrait de récupérer les gros déchets mais pas tous les micro-plastiques. Quoiqu'il en soit, Boyan Slat a réussi à lever des fonds pour tester son idée dès cet été en mer du Nord. Pour lui cela coûte beaucoup moins cher que d'envoyer des bateaux au milieu de l'océan pour récupérer ces déchets.

Retour à l’envoyeur

L'Institut de Recherche pour le Développement, l’IRD vient de découvrir avec des scientifiques chiliens que ces déchets ne sont peut-être pas condamnés à rester au milieu de l'océan.

Grâce à une modélisation informatique, les chercheurs se sont aperçus que nos gyres océaniques avaient une "porte de sortie". Ils ont testé leur modèle au milieu du Pacifique et ils montrent que les déchets reviennent ensuite sur les littoraux d'Amérique du Sud. Au bout de combien temps ? La question reste à approfondir. Si nous ne faisons rien, ce sont donc nos plages qui se retrouveront polluées.

Anne-Laure Barral - © France Info - http://www.franceinfo.fr/emission/c-est-ma-planete/2015-2016/comment-lutter-contre-la-pollution-plastique-en-mer-14-05-2016-06-25

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau