Ocean Cleanup, la barrière qui va nettoyer les océans

Ocean Cleanup a été déployée jeudi en mer du Nord. Pendant un an, cette barrière longue de 100 mètres mise au point par un Néerlandais de 21 ans va récupérer les déchets polluant les océans.

3600

Le projet, inédit et «100 % vert» va être testé durant un an en mer du Nord. Ocean Cleanup («nettoyage des océans»), mis au point par Boyan Slat, un Néerlandais de 21 ans, va être déployé aujourd'hui, 23 juin, à 23 kilomètres des côtes néerlandaises.

Lutter contre la «soupe plastique»

Dévoilé mercredi lors d'une conférence de presse au port de Scheveningen (Pays-Bas), ce prototype de barrière filtrante long de 100 mètres devrait permettre de débarrasser les océans des déchets plastiques qui s'y déversent par millions de tonnes chaque année, de lutter donc contre cette véritable «soupe plastique» qui ravage l’environnement*.

Les côtes néerlandaises ont été spécialement choisies en raison de la puissance des courants liés à la marée. Il est ainsi il est plus simple de piéger les débris.

Conçue pour supporter des charges de 80 tonnes

Ocean Cleanup est constituée de flotteurs noirs allongés et de filets qui capturent les débris de plastique. Elle est composée d’une surface émergée et d’une autre immergée d’1,50 mètre chacune. C’est «la barrière flottante la plus résistante au monde», a assuré Boyan Slat.

Fait de caoutchouc, de polyester et de tissu, ce prototype financé par internet (2 millions d'euros de dons) est, en effet, conçu pour supporter des charges de 80 tonnes et capturer les petits morceaux de plastique jusqu’à un millimètre de diamètre.

The ocean cleanup

Une future barrière de 100 km de long

À l’horizon 2020, Boyan Slat envisage d'installer une barrière longue de 100 km de long, formée de deux bras flottants de 50 kilomètres formant un «V» arrimés aux fonds marins et munis d’un rideau de trois mètres s’enfonçant dans l’eau pour bloquer les plastiques.

Ces derniers seront récoltés ensuite dans un container. Ainsi, jusqu’à 3 000 mètres cubes de déchets pourraient y être stockés et en partie recyclés. «En déployant un seul de ces systèmes durant dix ans, nous pourrions nettoyer la moitié de la grande plaque de déchets du Pacifique», a précisé le jeune créateur.

*Les déchets sont un fléau pour les espèces marines et à terme pour l’homme. En effet, dauphins et phoques s’y empêtrent, s’étranglent ou encore se noient. Les tortues et autres cétacés confondent les sacs plastiques avec des méduses et les ingèrent. Ces matières, décomposées en petites particules, sont soupçonnées d’effets négatifs sur la fertilité et entre ensuite dans la chaîne alimentaire.

© Ouest-France - http://www.ouest-france.fr/environnement/ocean-cleanup-la-barriere-qui-va-nettoyer-les-oceans-4319887?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Lire aussi : Le premier système de nettoyage des océans va être lancé en 2016 - http://www.loceanalabouche.com/pages/newsletters/news-2015/juin-2015/3-juin.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau