Californie : des loutres de mer attaquées sans raison par les grands requins blancs

Ces derniers temps, les cas d’attaque de grands requins blancs sur les populations de loutres de mer se sont intensifiés en Californie, laissant les scientifiques perplexes quant à leur origine.

Attaques loutres par requins blancs

C’est un phénomène encore inexplicable. Ces dernières semaines, le nombre d’attaques de grands requins blancs sur des loutres de mer a considérablement augmenté. Le phénomène, mis en évidence dans l’État américain de Californie, a laissé pantois les scientifiques.

Il faut dire que les circonstances sont particulièrement étranges. En effet, les squales ne chassent pas pour se nourrir mais se contentent simplement de tuer leurs victimes dont les corps sont ensuite entraînés par les courants jusqu’au bord des côtes.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel phénomène est observé dans la région. Depuis des décennies, des cadavres de loutres présentant la marque de dents typique des requins sont retrouvé sur les plages Californiennes.

Toutefois, le nombre d’incidents de ce genre n’a jamais été aussi haut que cette année. Les attaques sont même devenues tellement fréquentes qu’elles menacent désormais l’équilibre des populations de loutres de mer.

Pour autant, la raison d’un tel comportement reste encore inconnue. "De ce que nous savons, un grand requin blanc n’a jamais mangé une loutre, nous avons toujours retrouvé des corps entiers" affirme Tim Tinker, biologiste à l'Université de Californie à Santa Cruz.

Les populations de loutres en danger

Le scientifique suit avec attention l’évolution du phénomène depuis 2008. Il confie ses craintes au National Geographic : "La moitié des cadavres de loutres que nous retrouvons sur les plages présentent pour la moitié les marques d’une attaque de requin. Cela dépasse toutes les autres causes de mortalité mises ensemble."

En conséquence, les populations de loutres de Californie ont subi une importante baisse ces derniers temps, provoquant l’inquiétude des responsables en charge de la protection de la faune marine. Les chercheurs s’attèlent désormais à décrypter les conditions des différents incidents afin d’en trouver l’origine.

Selon eux, il est possible que les squales confondent les loutres pour des animaux plus nutritifs, comme les phoques ou les otaries, avant de se rendre compte qu’il ne s’agit finalement que de petites boules de poils dont la fourrure leur donne un aspect surdimensionné.

En d’autre terme, les prédateurs goûteraient à leur proie avant de se rendre compte de leur erreur et laisserait ensuite leur corps à la dérive. Cependant, cette théorie n’est pas à prendre pour argent comptant d’après Tim Tinker.

Le changement climatique mis en cause

Il avoue : "La vérité est que nous sommes dans le flou". D’autant plus que le mystère est double. Comment expliquer en effet qu’une telle lubie meurtrière autrefois épisodique devienne dernièrement de plus en plus répandue ?

Une explication possible pourrait être celle du succès des opérations de conservations qui a conduit ces dernières années à l’augmentation des populations aussi bien de loutres que de requins, amenant les deux espèces à se côtoyer davantage.

L’autre théorie pourrait en revanche être liée au changement climatique, poussant les requins à migrer petit à petit vers le nord, dans les aires où évoluent ordinairement les loutres.

Emmanuel Perrin - © Maxisciences - http://www.maxisciences.com/loutre/californie-des-loutres-de-mer-attaquees-sans-raison-par-les-grands-requins-blancs_art38235.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau