Signature du décret créant le parc naturel marin de Corse

Le parc naturel marin du cap Corse et de l’Agriate est le huitième à être créé en France et le plus grand dans les eaux européennes. Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, a signé ce vendredi 15 juillet le décret de création du parc naturel marin du cap Corse et procédé à l’inauguration du rail de sécurité du canal de Corse.

Cap corse vue aerienne 650x480 reference

Le parc naturel marin de Corse et de l’Agriate est le plus grand en France métropolitaine. (© aires marines protégées)

La cérémonie avait lieu au port d’Erbalunga, près de Bastia, en présence des présidents de l'exécutif de la Collectivité territoriale de Corse, Gilles Simeoni, et de l'assemblée territoriale, Jean-Guy Talamoni.

Ce rail, dont la création avait été décidée en 2014, deux ans après les menaces de pollution qui avaient pesé sur l’île après l'échouage du paquebot italien Costa Concordia, met en place un double sens de navigation nord-sud et des « zones de prudence ». Il entrera en service le 1er décembre. Situé à proximité de grands centres industriels du nord de l’Italie comme Gênes, Livourne ou Savone, le canal de Corse est emprunté chaque année par plus de 18 000 navires transportant plus de 26 millions de tonnes de marchandises dangereuses.

50 pêcheurs

Quant au parc naturel marin du cap Corse et de l’Agriate, c’est le huitième à être créé en France et le plus grand dans les eaux européennes. Il s’étend autour du cap éponyme et au nord-ouest de l’île, jusqu’à la région de Balagne. Son périmètre, précisé dans le décret paru au Journal officiel du 16 juillet, occupe 6 830 km2 d’espace maritime. L’Agence nationale des aires marines évoque la présence de « nombreuses espèces patrimoniales » : denti commun, corb commun, mérou brun, langouste rouge, grande patelle, oursin violet, corail rouge, grande nacre...

Côté pêche professionnelle, on y recense deux prud’homies, 72 licences de pêche et plus de 50 pêcheurs fréquentant la zone, et trois cantonnements de pêche. Centuri est le 1er port français de pêche à la langouste rouge.

L’agenda de Ségolène Royal a été bousculé par la tragédie de Nice. La ministre a écourté sa visite en raison du deuil national de trois jours en vigueur après l’attentat.

© Le Marin

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau