Méditerranée : la plupart des raies et requins menacés d’extinction

«Plus de la moitié des espèces de requins, de raies et de chimères de la Méditerranée risquent l’extinction» alerte l’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature, suite à son évaluation 2016 pour la Méditerranée.

Ange juvenile angelshark 4 c tom young from shark trustLes anges de mer (ici) font partie d’une des familles les plus menacées des chondrichtyens (Squatinidae). © Tom Youn

Sur 73 espèces évaluées, au moins 53 % «sont en danger d’extinction et requièrent des actions concrètes et urgentes afin de conserver l’intégrité de leurs populations et de leurs habitats». Il s’agit de la moitié des raies (16 sur 32 espèces) et de 56 % des requins (23 sur 41). L’état de la population de la seule espèce de chimère, Chimaera monstrosa, est aussi préoccupant. L’UICN constate aussi des extinctions locales pour 13 espèces au cours de la dernière moitié du siècle.

Guitare rhinobatos rhinobatoscjohan fredriksson cc by sa 3 0C’est aussi le cas des guitares de mer (Rhinobatidae). (Photo : Johan Fredriksson, via l’UICN)

En cause ? L’activité de pêche plus intensive et plus particulièrement les prises accessoires, estime l’UICN. Elle lance un appel urgent pour la conservation de leurs populations et de leurs habitats. «Les gouvernements doivent appuyer le suivi des captures et la collecte des données, réglementer les engins et établir des quotas de pêche et des aires protégées au niveau national.»

© Le Marin (abonnés) - http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/environnement/27079-mediterranee-la-plupart-des-raies-et-requins-menaces

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau