Fukushima : les produits de la mer de nouveau comestibles ?

Selon le gouvernement japonais, les rayonnements de tous les produits de la mer pêchés en novembre au large de la préfecture de Fukushima ont été enregistrés sous le niveau de détection de la radiation, dans la limite de sécurité donc, pour la première fois depuis la catastrophe nucléaire de 2011.

1 fukushimacriLes espèces de poissons interdites à la pêche dans les eaux de Fukushima ne seraientt plus contaminées. (© David Wolf)

Les espèces de poissons jusqu’alors interdites à la vente ont subi « un renouvellement de génération » au cours des cinq dernières années avec la mort dees espèces marines contaminées, ou ont, au fil du temps, réussi à éliminer le césium radioactif de leur organisme, ont déclaré des fonctionnaires à la station expérimentale du gouvernement.

La surveillance de cette station porte sur les produits de la mer capturés dans 30 endroits, dans des eaux d'une profondeur de 5 mètres et à une distance de plusieurs centaines de mètres de la rive, et dans un rayon de 20 km autour de la zone la plus radioactive. Quarante mille échantillons de poissons et de mollusques ont été contrôlés à partir de 186 espèces au cours des cinq dernières années.

Les premiers essais ont révélé que plus de 90 % des échantillons étaient contaminés par du césium radioactif au-dessus de la limite de sécurité du gouvernement central de 100 becquerels par kilogramme. Le pourcentage de poissons et de mollusques pollués a alors continué à diminuer chaque année.

© Le Marin - http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/environnement/27096-fukushima-les-produits-de-la-mer-de-nouveau-comestibles

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau