Que faut-il (vraiment) faire en cas de piqûre de méduse ?

Urine, vinaigre, eau chaude ou froide : les astuces de grand-mère ne manquent pas pour soulager les piqûres de méduse. Des chercheurs ont réalisé une vaste étude pour trancher le débat.

15081808

La méduse commune (Aurelia aurita). © Gerard Lacz / Rex Featu/REX/SIPA

Avec les beaux jours qui arrivent, les plus courageux seront tenté de réaliser les premières baignades de l'année. L'avantage : la température de l'eau, fraîche au printemps, diminue drastiquement le risque de rencontrer des méduses, très présente en été en particulier en Méditerranée.

Parmi les plus de 1.000 espèces recensées dans le monde, l'on en rencontre quatre en particulier sur les côtes françaises : Aurelia aurita, Pelagia noctilucas, Carybdea marsupialis et Chrysaora hysoscella. Elles sont inoffensives pour l'homme ou urticantes à des degrés différents.

Que faire en cas de piqûre ? Urine, vinaigre, alcool, essence... Les méthodes de grand-mère ne manquent pas sur la toile ! Une équipe de l'université de Hawaii (États-Unis) a analysé les conclusions de plus de 2.000 études sur le sujet pour mettre un point final à ce débat. Verdict de son étude publiée dans la revue Toxins : il faut appliquer de l'eau chaude sur la plaie, mais surtout pas de l'urine.

L'eau chaude inactive le venin

"De nombreux sites Internet, même sérieux, conseillent d'appliquer de l'eau froide ou de la glace sur la plaie, car les gens pensent que le contraste soulagera la piqûre qui, elle, est brûlante, explique dans un communiqué le Dr Christie Wilcox, auteur principal de l’étude.

Or de nombreuses études s'accordent sur la nécessité de recourir à de l'eau chaude, entre 40 et 50 °C." À ces températures, les venins d'animaux marins (y compris toutes les espèces connues de méduse) sont inactivés. Voici donc les recommandations énoncées par les auteurs de cette étude : pour retirer les filaments de méduse, la partie urticante de l’animal, servez-vous d'une pince à épiler, ou à défaut, mettez un peu de sable sur la zone touchée pour les piéger puis enlevez-les délicatement avec un bout de papier ou carton (si vous lisez un livre ou un magazine sur la plage...). Puis, rincez longuement à l’eau chaude (entre 40 et 50 °C), avant de désinfecter.

Que penser des autres méthodes énoncées sur le net, comme le vinaigre ou l'urine ? Le premier, comme l'alcool, serait inefficace. Quant au second, il est à éviter : sa chaleur n'est pas suffisante (37°C) et en plus, il favorise les risques d'infection !

Lise Loumé - © Sciences et Avenir - http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20160422.OBS9044/que-faut-il-vraiment-faire-en-cas-de-piqure-de-meduse.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau