Des braconniers de totoabas filmés en flagrant délit

Le Totoaba ne vit qu'au large de la Californie. Sa vessie natatoire se vend de 7 à 14 000 de dollars en Chine : elle est considérée comme un met de choix, au même titre que le caviar par exemple... Résultat : les cadavres de poissons jonchent les plages, dépouillés de leur organe précieux. Ce commerce de "cocaïne des mers" met en péril une population protégée et de plus en plus rare.*

Article 2719960 205c3d0200000578 150 634x335

SAN FELIPE, BASSE-CALIFORNIE, MEXIQUE − le 15 avril 2016 à 00h53, Sea Shepherd a filmé une séquence jamais observée auparavant de braconniers de totoabas pris en flagrant délit pendant qu'ils relevaient leur filet maillant.

Cette nuit−là, le Farley Mowat s'est tapi dans l'ombre pour observer l'activité illégale. Après avoir identifié la panga, petit bateau, sur le radar, Sea Shepherd a utilisé Predator un drone à quatre rotors équipé d'une caméra thermique de vision nocturne FLIR. En quelques minutes, Predator s'est trouvé au-dessus des braconniers, témoignant de leurs activités illégales. Les braconniers ont rapidement pris la fuite, repoussant le filet maillant illégal à l'eau et s'éloignant à toute vitesse de la scène du crime. Le Farley Mowat a continué à traquer les braconniers à l'aide du drone tout en communiquant leurs coordonnées et leur cap à la marine mexicaine.

Une fois la poursuite entre les mains de la marine mexicaine, l'équipage de Sea Shepherd a commencé à rechercher le filet maillant illégal. Le dispositif d'accrochage de filet spécialement conçu a été déployé à la poupe et l'annexe a été mise à l'eau. Le filet a été localisé environ deux heures plus tard et l'équipage a commencé à le sortir de l'eau, libérant ainsi quatre raies mourines vivantes. Malheureusement, le filet avait déjà ôté la vie à deux jeunes requins−marteau et à deux corvinas (maigre commun).

"Grâce au drone de vision nocturne, Sea Shepherd a été en mesure de filmer une séquence jamais observée auparavant de braconniers de totoabas opérant à la faveur de l'obscurité", a déclaré Roy Sasano, officier et pilote de drone canadien. "Les braconniers savent désormais qu'ils ne peuvent plus agir en toute impunité". En janvier 2016, Sea Shepherd a reçu l'autorisation du gouvernement mexicain pour retirer les filets maillants illégaux dans le golfe de Californie. Depuis lors, Sea Shepherd a supprimé quarante filets maillants, sauvant un nombre considérable de vaquitas, totoabas, baleines, requins, dauphins et autres espèces marines.

Sea Shepherd a lancé l’Opération Milagro II en novembre 2015, dans le but d'enrayer la disparition du marsouin vaquita. Les vaquitas sont les plus petits cétacés et ne peuplent que l'extrême nord du golfe de Californie. Il s'agit des mammifères marins les plus menacés au monde, dont la population est estimée à seulement quelques dizaines d'individus. Bien que tous les filets maillants soient dangereux pour les vaquitas, le type de filet utilisé pour capturer des totoabas présente le plus grand danger en raison de la taille du maillage.

De taille similaire au totoaba, la vaquita prise dans ces filets s'y enchevêtre et se noie. Le totoaba comme la vaquita font partie de la liste des espèces en voie de disparition protégées au Mexique. Malgré cela, le marché noir des vessies natatoires de totoaba motive le braconnage de ce poisson et entraîne l'extinction du marsouin vaquita. Dans un effort pour sauver la vaquita, le gouvernement mexicain a ordonné en avril 2015 le bannissement des filets maillants pendant deux ans, dans une zone de 13 000 kilomètres carrés couvrant une grande partie du nord du golfe de Californie.

Braconniers de totoabas

© Sea Shepherd - http://www.seashepherd.fr/news-and-media/news-20160417-fr-01.html

*Note de l’Océan à la bouche

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau