Vidéo : sauver une otarie pour redorer son blason (la méthode SeaWorld)

Après l'annonce de l'arrêt de ses élevages d'orques en captivité, la compagnie américaine SeaWorld orchestre le sauvetage d'une petite otarie. Une belle histoire... ou un coup de pub ?

15036090 2

Marina, une jeune otarie, retrouve l'océan Pacifique grâce au SeaWorld de San Diego. © Capture d'écran YouTube / SeaWorld San Diego and Aquatica

Rédemption ou propagande ? C'est la question qu'on peut se poser suite à une vidéo (voir ci-dessous) postée par le parc de loisirs et spectacles animaliers SeaWorld, de San Diego. Secourue à San Diego en février 2016 par des soigneurs du Centre de sauvetage animalier, une jeune otarie en piteux état, pesant à peine 10 kg (contre plus de 20 en moyenne, à son âge), avait atterri dans le restaurant local Marine Room, après s'être échouée sur la plage.

Après deux mois de soins vétérinaires apportés par le Centre, l'animal baptisé Marina, a été relâché dans l'océan Pacifique le 5 avril 2016, en compagnie d'une autre jeune otarie sauvée précédemment. Une vraie bonne action qui tombe opportunément pour redorer le blason de SeaWorld. Car le côté obscur de la compagnie américaine fait souvent la "Une" des sites et des journaux. Comme lorsqu'en février 2016, quand SeaWorld avait avoué avoir infiltré l'association de protection des animaux et de l'environnement, PETA.

Il n'en reste pas moins que ce géant des spectacles animaliers est secoué actuellement de profond changement, puisqu'il a annoncé à la mi-mars 2016 mettre fin à son élevage d'orques. Une mesure qui préfigure sans aucun doute la fin de la captivité des épaulards dans les parcs aquatiques.

Liberation seaworld

Gouty Félix - © Scieces et Avenir - http://www.sciencesetavenir.fr/animaux/animaux-marins/20160407.OBS8041/video-sauver-une-otarie-pour-redorer-son-blason-la-methode-seaworld.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau