Les scientifiques pour une baisse des captures de maquereau

Slrfiletsmaquereau

Le Ciem recommande de limiter les totaux admissibles de captures (Tac) à 667 385 tonnes. (Photo : Solène Le Roux)

26 % : c’est la baisse des captures de maquereaux préconisée par le Conseil international pour l'exploration de la mer (Ciem) pour l’Atlantique nord-est en 2016. Dans un avis publié le 30 septembre, l’organisme recommande de limiter les totaux admissibles de captures (Tac) à 667 385 tonnes, contre les 906 000 tonnes préconisées l’année dernière pour 2015.

À peine publié, l’avis du Ciem a fait sortir certains pêcheurs de leurs gonds. Pour Ian Gatt, représentant de l’association des pêcheurs pélagiques écossais, les scientifiques refusent de considérer la réalité observée sur le terrain. « Leur avis se fonde sur l’hypothèse que la biomasse de maquereau est passée de 9 à 7,7 millions de tonnes, ce qui va à l’encontre de ce que voient les pêcheurs », indique-t-il dans Fishnews.

En revanche, le Ciem recommande une hausse des captures du hareng d’Atlantique nord-est (Clupea harengus). Une première depuis 2009, les préconisations des scientifiques n’ayant cessé d’être revues à la baisse ces six dernières années, passant de 1,6 million de tonnes en 2009 à 283 000 en 2015. Pour 2016, ils prônent des Tac allant jusqu’à 316 00 tonnes.

© Le Marin - l’hebdomadaire de l’économie maritime

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau