2015/2016 une bonne saison pour la coquille St Jacques ?

La campagne de pêche de la coquille Saint-Jacques 2015-2016 s'est ouverte le 1er octobre pour les gisements du large, jusqu’au 14 mai. En Manche-est, elle semble se présenter sous de bons auspices.

Rg coquille

Les indices sont prometteurs pour les coquillards normands. (Photo : Richard Goasguen)

La campagne de pêche de la coquille Saint-Jacques 2015-2016 ouvre le 1er octobre pour les gisements du large, jusqu’au 14 mai. En Manche-est, elle semble se présenter sous de bons auspices.

Selon les estimations de l’Ifremer, la biomasse disponible sur le fond serait en augmentation d’environ 120 %, même s’il demeure des incertitudes sur la taille. Les toxines DSP et ASP étaient sous les seuils autorisés à deux semaines de l’ouverture, du moins dans les zones suivies, car des résultats sont encore attendus.

Et la flottille anglaise, moyennant un échange de kilowatts-jour, accepte une nouvelle fois de respecter l’ouverture progressive, en trois phases : au large, puis jusqu’à une ligne située entre Barfleur et Antifer (le 1er novembre) et dans le gisement classé (à l’intérieur des 12 milles). Des interrogations demeurent pour une partie de la flottille irlandaise. Des bateaux anglais ont aussi testé un maillage des anneaux de dragues à 92 mm, comme les Français, mais ils ne semblent guère convaincus, arguant des pertes.

Bs coquille

Les résultats de la campagne de prospection sont toujours attendus en baie de Saint-Brieuc. (Photo : Bruno Saussier)

En revanche, en baie de Saint-Brieuc, il faudra patienter un peu pour connaître les possibilités de pêche à la coquille. Le bateau de prospection Thalia, de l’Ifremer, est resté à quai suite à une panne. Il manquait, le mardi 22, une journée complète de prospection pour émettre des conclusions sur l’état de la ressource dans les eaux costarmoricaines.

La commission coquillages du comité des pêches de Bretagne se réunit à Carhaix ce vendredi 25 pour statuer sur les modalités de pêche et les quotas des différents gisements. Le comité pourrait accorder plus de licences de plongée.

© Le Marin - l’hebdomadaire de l’économie maritime

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau