Thon rouge: après les excès du passé, un stock retrouvé ?

C'est une remise en question douloureuse, mais exemplaire. Moins de dix ans après le lancement, à Dubrovnik, du plan de reconstitution du stock par l'Iccat (Commission pour la conservation des thonidés de l'Atlantique), la biomasse de thon rouge est quatre fois supérieure à celle estimée dans les années 1980.

Ces deux dernieres annees les thoniers ont realise leur 1672088 667x333

Ces deux dernières années, les thoniers ont réalisé leur quota en quelques jours seulement. Les scientifiques ont confirmé le “bon état “des stocks - © DR

Dans la foulée, les quotas attribués aux thoniers senneurs ont été revus à la hausse (+ 20% en 2015 et 2016). Cette pêcherie peut dorénavant partir à la reconquête des cœurs et des consommateurs, après la surpêche des années 2000.

L'organisation de producteurs sétoise capte 60% du quota français

Ce succès doit beaucoup à l'engagement des organisations de producteurs, notamment de celle qui, à Sète, est attributaire de 60% du quota français de thon rouge : la Sathoan. Cette dernière, qui regroupe neuf thoniers senneurs et pas moins de 50 petits métiers (pêchant à la ligne), s'est engagée en 2006 dans une croisade peu évidente à mener, sous la pression des ONG et face à des interlocuteurs “de caractère” : les patrons thoniers. «Depuis 2006, confirme Bertrand Wendling, directeur de la Sathoan, notre mission essentielle a été de faire comprendre à nos adhérents que respecter les quotas était non seulement bon pour la ressource mais aussi pour le marché et pour la crédibilité de la pêcherie. Il y a des règles claires et de la transparence.» Ce qui a pu être mené à bien sous le regard de systèmes vidéo immergés à même les filets, de contrôleurs de l'Iccat embarqués, et de la Marine nationale en cas de litige.

Dans la même veine, mais concernant la - certes réduite - proportion de thon rouge n'étant pas destinée au marché asiatique mais français, la Sathoan a contribué à la création de la marque “Thon rouge de ligne” qui garantit à l'acheteur un thon prélevé dans le respect des quotas et avec une gestion durable des stocks. Tous les poissons étant bagués et identifiés, il suffit même de se rendre sur le site www.thonrougedeligne avec le numéro qui figure sur «tout emballage contenant du thon rouge» pour savoir où, quand et par qui il a été pêché !

LE CHIFFRE 1353 - C’est le quota de thon rouge attribué en 2015 à l’organisation de producteurs sétoise Sathoan: 1 153 tonnes pour les senneurs, 200 tonnes pour les petits métiers.

CHRONOLOGIE - Un long chemin : les premiers quotas concernant le thon rouge datent de 1994. Quelques années plus tard, les ONG alertaient sur le fait qu’ils étaient excessifs et, du reste, pas respectés. Appliqué dès 2007, renforcé ensuite, le plan de reconstitution de l’Iccat a réduit drastiquement le nombre de prises, amputant également le quota français d’une part correspondant à la surpêche estimée des années 2000 (on appelait cela le pay-back). Dès 2012, les évaluations des scientifiques faisaient état d’un accroissement de la biomasse.

© Le Midi Libre - http://www.midilibre.fr/2015/11/19/thon-rouge-apres-les-exces-du-passe-un-stock-retrouve,1244594.php

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau